Interview avec Myriam Caillonneau à l’occasion de la sortie de son nouveau roman

Bonjour Myriam,

Tu publies ce mois-ci un nouveau roman, Les larmes des Aëlwynns, peux-tu nous présenter un peu l’histoire ?

Dans un monde où la paix règne depuis des siècles grâce à la magie, une étrange maladie impossible à guérir va tout changer. Le roi d’Ysaldin accuse les mages de faciliter la malnoire et ordonne leur arrestation. Adriel se prépare à devenir un mage à part entière en ignorant tout du danger qui pèse sur son ordre. Au nord du royaume, le mercenaire Kenan est pris pour cible par de mystérieux mages noirs. Au même moment, dans une vallée isolée, Elyne découvre que son fils est atteint de la malnoire. Elle décide de faire appel à Athina, une mage qui vit dans la vallée, malgré l’interdiction.

Ces trois personnages vont entamer un voyage dont dépendra le sort du royaume.

Space opera avec ta trilogie Yggdrasil, post-apocalyptique avec ton roman Abri 19, et maintenant fantasy, c’est un projet d’aborder tous les genres de l’imaginaire ou tu vas où ta plume de porte ?

Ce n’est pas vraiment un projet, mais j’aime tous les genres de l’imaginaire. J’ai beaucoup d’idées, mais je suis mes envies.

Quels étaient tes sagas cultes en Fantasy ? (si tu devais n’en citer que, disons, trois)

Le seigneur des anneaux, forcément… L’univers est si riche qu’il est impossible de faire l’impasse. L’assassin royal ou plus largement tous l’univers de Robin Hobb sur le monde des anciens. C’est très riche, très bien écrit, avec des personnages forts.

Je suis obligée de citer La roue du temps, malgré la longueur (on peut même dire les longueurs), malgré un héros assez insupportable. Cette œuvre est magistrale, la magie est extrêmement bien décrite, très cohérente. Il y a aussi des personnages féminins très forts et nombreux.

Impossible de me contenter de trois sagas 😊 , alors je cite également Game of Thrones pour la richesse du monde, pour son réalisme, pour ses personnages forts. L’auteur se perd parfois (souvent) dans de longues descriptions, mais cela donne toute sa saveur à cet univers. L’auteur n’hésite pas à tuer ses personnages principaux et cette inquiétude permanente du lecteur qui ignore qui sera le prochain sacrifié est parfaite.

Penses-tu qu’un auteur cherche à écrire dans les genres qui l’ont le plus passionné en tant que lecteur ? qu’il cherche à retrouver ce petit truc qui lui avait permis de s’évader ?

Je ne sais pas si c’est le cas pour tous les auteurs, mais en effet, j’aime écrire dans les genres que j’aime lire. J’aime m’évader en lecture comme en écriture. J’aime inventer des mondes et traiter des sujets qui me passionnent.

Yggdrasil était une première saga en 3 tomes, et Les larmes de Aëlwynns sera aussi une trilogie, as-tu senti une évolution dans ta façon de concevoir les arcs de tes histoires ?

Myriam au salon du livre du Mans avec ses titres Yggdrasil et Abri 19

Question difficile. Oui, je suppose que mon écriture a évolué. Cependant, je n’ai pas l’impression d’avoir changé dans la construction des arcs. J’ai toujours l’évolution générale dans la tête, puis les grands points de passage obligés, puis je détermine l’évolution entre ces points de passage. L’histoire et les personnages ont toujours tendance à n’en faire qu’à leur tête.

Quel est ton plus grand challenge quand tu écris ?

De ne pas me laisser distraire par les réseaux sociaux, ou par mes chats qui réclament des caresses et des croquettes.

Tu fais ce mois-ci le NanoWrimo, peux-tu nous en parler ?

J’en avais beaucoup entendu parler et je voulais tenter cette année. Comme je suis quelqu’un qui écrit beaucoup, cela ne m’apporte pas une grande aide. Je trouve cela presque gênant, car j’aime bien faire des choses annexes lorsque j’écris, comme des dessins par exemple et là je suis obligée de les repousser au mois de décembre.

Malgré tout, cela reste une expérience intéressante.

Quels sont tes projets pour la nouvelle année à venir ?

J’ai commencé à écrire le tome 2 des Larmes des Aëlwynns. Il devrait sortir au cours du premier semestre 2019. J’ai ensuite le tome 3 à écrire. Abri 19 va être publié par City Editions (collection Dreamland) au cours du premier trimestre 2019. Ils ont l’air intéressés par un tome 2. Ce n’était pas prévu à l’origine, mais j’ai des idées pour étoffer cet univers. Alors pourquoi pas… À réfléchir.

Et puis, j’ai une deuxième trilogie sur Yggdrasil en préparation. J’ai également… Non, je ne vais pas faire la liste des quinze idées de romans qui attendent dans un coin de mon ordinateur.

Merci beaucoup pour tes réponses et ton temps. Évidemment on retrouve ton nouveau roman ICI

Interview réalisée par Audrey Pleynet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.