La Fille de l’Eau, Tome 1 – Aidan Fox

La Fille de l’Eau, Tome 1
Aidan Fox
Autoédition
280 pages
Sortie : 20 Mars 2018
Prix

Résumé : Naëli et Joan se sont lancés dans un défi qui relève de la folie pour leur jeune âge : participer à la Coupe des Sept Principautés, la plus longue et la plus dangereuse jamais inventée. Au cours de leur périple, ils doivent traverser chacune des îles de l’archipel, et conserver un bon classement pour rester en lice. Tout en faisant face à des concurrents peu scrupuleux. Mais ils possèdent un atout caché : le don d’hydromancie de Naëli. Sa maîtrise de l’ancienne magie de l’Eau représente un avantage stratégique certain. Un avantage qui ne lui servira pas que dans le cadre de la compétition. Car un sombre complot se trame dans les coulisses de la Coupe cette année. Des concurrents disparaissent sans laisser de traces, d’autres sont victimes de sinistres attentats. À mesure que la course progresse, le mystère s’épaissit. Et la simple épreuve sportive se transforme en une investigation inquiétante recelant de lourds secrets.

Avis : J’ai commencé, « sur un coup de tête » et après de nombreuses discussions avec l’auteur, le premier tome de La Fille de l’Eau, dont je trouve la couverture absolument magnifique.

Pour l’histoire, nous faisons la rencontre de Joan et Naëli, des amis qui décident de participer à la Coupe des Sept Principautés. C’est une course de véhicules avec des épreuves terrestres et maritimes ainsi que des éliminations au fil des jours. Pour participer, il faut donc un véhicule mais également une équipe de 5 personnes, ce que met sur pied Joan avec Naëli, mais aussi Molly, Sayan et Yadriel.
Ils ont donc un rôle bien défini dans l’équipe et participent à la course en étant plutôt confiants.

Dans ce récit, nous avons trois points de vue ; Naëli, Jérémy et Tikken, mais je ne parlerais vraiment que de Naëli et de son équipe, pour en savoir plus il faudra le découvrir en le lisant.
Ces trois points de vue nous permettent d’en apprendre bien plus sur les évènements, positifs ou négatifs, à venir.
On se pose également beaucoup de questions sur ce qui pourrait arriver aux protagonistes et sur la suite de l’histoire. Oui, parce que l’auteur est « légèrement » sadique et qu’il faut s’attendre à tout.. :p

Naëli maitrise la magie de l’Eau, c’est d’ailleurs grâce à ça qu’elle va se rendre compte qu’elle et les siens sont en danger. Elle fera donc tout pour les protégés tout en participant (et en voulant gagner) à la course qui est très importante pour Joan.
C’est une adolescente qui, malgré la peur, fonce et ferait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver des vies. Elle est à la fois douce, intelligente et vive. J’ai beaucoup aimé la suivre au fil des pages.
Joan est « légèrement » borné ; vous savez, c’est le genre de protagoniste attachiant que j’adore.
Molly est une femme surprenante, elle est plutôt drôle dans son comportement et dans son « je fonce d’abord, je parle ensuite » sans forcément se rendre compte du danger. C’est d’ailleurs elle qui gère les épreuves maritimes puisque nous la voyons qu’au moment des traversées.
Sayan est la mécanicienne du groupe ; c’est une fille plutôt sympa avec un caractère que j’ai tout de suite apprécié.
Yadriel est un Sameda (créature particulière dans l’univers) « mercenaire » qui sert de garde du corps à l’équipe ; c’est un protagoniste que j’ai trouvé très intriguant.

C’est donc une équipe de plusieurs atouts qui participent à cette course et qui enquêtera, par la suite, sur les divers évènements. Ils ont tous un rôle défini et sont très différents les uns des autres, c’est ce qui a rendu ma lecture aussi prenante car je me suis beaucoup attachée à eux.

L’univers et l’ambiance du récit sont un énorme plus ; j’ai dévoré chaque pages tout en m’immergent dans l’histoire. La référence à Mad Max (qui est l’une de mes sagas favorites) a été, pour moi, le summum ; j’avais les passages qui me revenaient en tête tout en imaginant, à côté, la course de Naëli et son équipe.

Les créatures de l’univers sont surprenantes et originales ; je m’y attendais un peu connaissant l’auteur mais j’ai été agréablement surprise tout au long du récit.

La plume de l’auteur est prenante, fluide et addictive ; ce fut un véritable plaisir à lire. Je ne lirais sans doute pas le tome deux tout de suite (simplement par peur que ce dernier se termine mal et que je doive attendre une éternité avant la sortie du troisième et dernier tome :p) mais c’est prévu pour début/mi 2019. Je ne ferais pas la même erreur, au risque d’oublier des détails importants de l’histoire.

Bref, un premier tome prenant, avec des protagonistes que j’ai adoré suivre au fil du temps, et que je recommande chaudement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.